Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 11:43

CFDT, CGT, FO… À chaque syndicat sa stratégie

La CFDT a signé. La CGT et FO campent sur leur position contestataire.

Michel Sapin, ministre du Travail : « Un accord est un accord ».

Michel Sapin, ministre du Travail : « Un accord est un accord »

C'est le seul grand syndicat à avoir signé l'accord sur le marché de l'emploi (la CFTC et la CFE-CGC sont également signataires). La CFDT apparaît donc désormais comme le principal soutien du dialogue social prôné par François Hollande, alors que la CGT campe sur une stratégie de contestation, entraînant dans son sillage FO.

Une question se pose de fait : la CFDT risque-t-elle d'être taxée de syndicat progouvernemental ? Selon Dominique Andolfatto, professeur à l'université de Bourgogne, « la signature de la CFDT était logique, il n'y a pas de rupture avec sa ligne traditionnelle », et aucune tension interne n'est à redouter car elle « n'a jamais été aussi homogène ».

 

Accord fragilisé

Cependant, l'accord lui-même « peut poser problème : la partie stable est la CFDT, mais sans la signature de FO, il sera fragilisé sur ses bases », souligne Guy Groux, chercheur au Cevipof. Le texte n'aurait d'ailleurs probablement pas vu le jour avec les nouvelles règles de représentativité, comme ne manque pas de le rappeler le numéro un de la CGT, Bernard Thibault.

De son côté, le ministre du Travail, Michel Sapin, aurait « préféré bien entendu » plus de signataires, mais il prévient qu'« un accord est un accord » et, une fois signé par la majorité des syndicats, « il engage tout le monde ». D'autant plus qu'il sera prochainement transposé en loi.

La CGT prépare son congrès...

Néanmoins, « accord ou pas accord, nous continuerons de combattre toute mesure qui aurait pour vocation de flexibiliser, de précariser encore davantage les salariés », a déjà prévenu Bernard Thibault.

Le ton belliqueux de la centrale de Montreuil est en ligne avec ses récentes positions contre la politique « sociale-libérale » du gouvernement et son pacte de compétitivité. D'un point de vue stratégique, « la CGT a bien joué à court terme », relève M. Vivier, directeur de l'Institut supérieur du travail. « Cela lui permet d'affirmer une ligne très dure face au gouvernement et de rester unie dans le cadre de la préparation de son congrès » de mars où Bernard Thibault va passer le témoin à Thierry Lepaon, après une longue crise de succession.

La position de FO était quant à elle plus imprévisible, la confédération avait souvent dans le passé signé des accords avec le patronat. « Force ouvrière a raté un train : en laissant la CFDT assumer seule le rôle de négociateur, elle va donner l'image de gardien du temple de la conservation », conclut Bernard Vivier.

Source sudouest.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans politique générale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues