Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 18:06

Garde à vue levée pour une syndicaliste d'Areva

La garde à vue d'une syndicaliste de la CFDT d'Areva, secrétaire du comité de groupe européen, a été levée ce jeudi matin. La procédure sera transmise au parquet pour des suites à donner. Elle avait été entendue par les enquêteurs de la gendarmerie de la section de recherches de Versailles dans le cadre d'une procédure de dénonciation de crime ou délit imaginaire ayant entraîné de vaines recherches. Agée d'une cinquantaine d'années, elle avait prévenu les forces de l'ordre le matin du 17 décembre, affirmant avoir été agressée et violée à son domicile d'Auffargis (Yvelines)  par un homme seul, encagoulé et armé d'un couteau. Cet homme l'aurait surpris dans sa maison, vers 7 heures, peu après que son époux était parti travailler. L'agresseur l'aurait ligotée et bâillonnée sur un fauteuil avant de lui graver un A sur le ventre et de la violer. Il l'aurait également menacée en déclarant : « C'est un deuxième avertissement, il n'y en aura pas de troisième.» La syndicaliste avait expliqué avoir été libérée cinq heures plus tard par la femme de ménage.

L'enquête a mis en évidence des incohérences entre ses déclarations et les constatations des enquêteurs. Ces derniers ont estimé qu'elle était perturbée.

L'affaire, sensible en raison des fonctions de la victime dans l'entreprise et de ses activités liées au nucléaire, avait été prise très au sérieux par le parquet qui avait chargé la section de recherches de Versailles de mener les investigations. Dans l'après-midi de lundi, une perquisition avait été menée dans les locaux de la société à Saint-Quentin-en-Yvelines. Sans aucun résultat évident.

Source le parisien.fr du 23.01.2013

 

Areva : salariée ligotée, histoire imaginée ?

Enquête . La secrétaire CFDT du comité de groupe a été placée en garde à vue pour fausse dénonciation.

Par LUC PEILLON

Coup de théâtre dans l’affaire de la syndicaliste d’Areva retrouvée ligotée à son domicile par sa femme de ménage, le 17 décembre. Maureen Kearney, secrétaire CFDT du comité de groupe européen du leader nucléaire, a été placée en garde à vue, hier, dans le cadre d’une procédure de «dénonciation de crime ou délit imaginaire ayant entraîné de vaines recherches», selon Leparisien.fr. Une procédure justifiée par des «incohérences» dans sa version des faits, selon une source citée par l’AFP, qui rapporte que les enquêteurs la soupçonnent désormais d’avoir inventé son agression.

Couteau. D’après le récit fait par ses proches au lendemain de sa présumée agression, et rapporté par Libération dans son édition du 19 décembre, la syndicaliste expliquait avoir été attaquée à son domicile d’Auffargis (Yvelines) par un ou deux assaillants qui, après le départ de son mari, l’auraient attachée, violentée, puis menacée. «C’est le deuxième avertissement, il n’y en aura pas de troisième», auraient-ils ainsi déclaré, selon son témoignage. Avant de lui graver, à l’aide d’un couteau, un «A» sur l’abdomen.

L’affaire avait été confiée au service de recherche de la gendarmerie de Versailles, qui avait perquisitionné les locaux de la SGN, filiale d’Areva où travaillait la syndicaliste, à Saint-Quentin-en-Yvelines.

«On connaît notre militante, on a confiance en elle et en sa probité, cette histoire ne colle pas du tout avec sa personnalité, a réagi, hier, Pierre Gramondi, délégué CFDT du Commissariat à l’énergie atomique (CEA, actionnaire majoritaire d’Areva). S’il s’avérait que l’affaire a été montée de toutes pièces, je tomberais de l’armoire.»

Appels. Durant les mois qui ont précédé les faits, Maureen Kearney vivait une situation professionnelle difficile, se disant très inquiète, comme syndicaliste, des conséquences pour Areva d’un projet d’accord commercial entre son groupe, EDF et la Chine.

Elle rapportait également, selon ses proches, avoir reçu des appels téléphoniques anonymes lui enjoignant de ne «pas se mêler de ce qui ne [la] regarde pas». Tous ses collègues interrogés décrivaient alors la syndicaliste comme sérieuse et responsable.

Le parquet de Versailles ainsi que la gendarmerie se refusaient hier soir à toute communication sur l’enquête.

Source liberation.fr du 23/01/2013

 

Areva : la direction va fournir le texte de l'accord avec la Chine aux syndicats

AVIGNON, LE 19 OCTOBRE 2012. Henri Proglio, PDG d’EDF, He Yu, PDG de CGNPC, et Luc Oursel, PDG d’Areva (assis, de gauche à droite), ont signé un accord de coopération qui prévoit notamment d’élaborer un nouveau réacteur de troisième génération. Cette photo n’avait jamais été publiée à ce jour.

AVIGNON, LE 19 OCTOBRE 2012. Henri Proglio, PDG d’EDF, He Yu, PDG de CGNPC, et Luc Oursel, PDG d’Areva (assis, de gauche à droite), ont signé un accord de coopération qui prévoit notamment d’élaborer un nouveau réacteur de troisième génération.

La décision a été prise le 8 janvier , dans la plus grande discrétion : la direction d’Areva s’est enfin engagée à transmettre au comité de groupe européen du leader nucléaire le texte de l'accord signé fin 2012 entre la Chine et le tandem EDF-Areva. Ce protocole, signé à l'époque à Avignon dans le plus grand secret, avait suscité moult inquiétudes, notamment sur les transferts de compétences qui auraient été concédés à la Chine.

Furieux d'avoir été tenus à l'écart, inquiets des conséquences à terme sur l'emploi, les syndicalistes du comité de groupe européen avaient menacé d'assigner le PDG, Luc Oursel, en justice, s'il ne leur donnait pas copie de cet accord. Depuis, rien n'avait bougé, d'autant que la violente agression de la secrétaire générale de ce comité, chez elle, en décembre, avait fortement choqué les autres syndicalistes - une enquête de la section de recherche de la gendarmerie de Versailles est en cours pour déterminer les raisons de cette agression.

Après près de deux mois de bras de fer, les syndicats ont donc enfin obtenu qu'une copie de cet accord soit bientôt remise à l'un des huit élus du comité, ainsi qu'à l'expert du groupe Secafi qu'ils ont mandaté. Les uns et les autres auront le loisir d'expertiser ce texte sensible dans les détails, et d'en analyser les impacts pour l'avenir du nucléaire français.

Source leparisien.fr du 22/01/2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans cfdt
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues