Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 19:08

Caisse Noire de l'UIMM

La transparence est à l’ordre du jour


Entre les années 2000 et 2007, plus de 17 millions d’euros sont sortis en liquide, et sans aucune trace comptable, des caisses du patronat de la métallurgie (UIMM), caisse dont le montant est évalué, excusez du peu, à plus de 600 millions d’euros.

Il aura fallu attendre 6 ans pour que s’ouvre enfin le procès qui permettra, on l’espère de faire toute la transparence sur ce véritable scandale. Cela va beaucoup plus vite lorsqu’il s’agit de licencier un salarié.

Tout doit être mis en place pour faire la lumière et briser l’omerta entretenue autour de cette affaire. Les responsables, les profiteurs et le système mis en place doivent être fermement condamnés.

Tout porte à croire que cet argent a servi avant tout à combattre toutes celles et ceux, qui refusent l’arbitraire patronal et luttent pour la justice sociale.

Il a servi à combattre la CGT, ses militantes et militants ; hier et encore aujourd’hui. Tous ceux qui ont souffert et qui souffrent encore de ces pratiques patronales indignes ont droit à la vérité.

Nous demandons que la justice exige de l’UIMM des réponses précises sur les montants réels des sommes qui ont été détournées au fil des ans, les patrons et les entreprises qui ont financé cette caisse noire de plusieurs centaines de millions d’euros pendant des décennies, les destinataires et l’utilisation des 17 millions d’euros sortis en espèces des comptes de l’UIMM entre les années 2000 et 2007.

La justice doit également s’assurer que ces pratiques patronales relèvent du passé, fut-il récent.

La répression syndicale, le licenciement des délégués syndicaux, les entraves à l’exercice du droit de grève, cela existe toujours et a même tendance à s’accélérer ces derniers temps.
Nous les condamnons fermement et exigeons l’arrêt immédiat de ces méthodes rétrogrades, contraires aux intérêts et droits des salariés.

Pour la Fédération des Travailleurs de la Métallurgie CGT, nous réitérons notre exigence de faire toute la lumière et toute la transparence sur cette affaire.
Nous le réaffirmons avec force, les 600 millions d’euros qui ont été détournés du travail des métallurgistes doivent leur revenir.

Source cgt-schindler-idf

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans cgt
commenter cet article

commentaires

Serge 20/10/2013 23:37


Cyril bonsoir


Et oui, comme un dégât des eaux !!!! Une honte


Bonne journée

Serge 20/10/2013 00:35


Cyril, bonsoir


Bienvenue dans le monde de la caisse de l'UIMM. Mais, saviez vous qu'une entreprise peût s'assurer pour le risque de prud'hommes, pas seulement pour se défendre, non la condamnation en prime et
qu'ils peuvent également s'assurer contre le risque de gréve via une garanti perte d'exploitation. Une honte, la fédé cgt du commerce est peu être assurer ? ...............


Amitiés

Cyril LAZARO 20/10/2013 23:28



Bonsoir Serge,


Les prud'hommes et la grève sont donc des risques pour une entreprise, un peu comme les sinistres pour les habitations...


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues