Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 18:21

Elections syndicales : la cuisine de Bernard Thibault

Comme chaque semaine, nous revenons sur les propos tenus par l'invité de l'émission "Tous politiques", sur France Inter, dont Le Monde est partenaire. Dimanche 3 février, c'était le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, qui était interrogé par des journalistes de France Inter, du Monde et de l'AFP. Vérification de ses propos.

 

 

Ce qu’il a dit : "Il y a eu un million de ruptures conventionnelles depuis 2008"

Pourquoi c’est vrai : Le chiffre est exact. Fin décembre, le ministère de l’emploi indiquait que le nombre de séparations amiables homologuées par ses services avait atteint 1,017 million depuis août 2008 et le début de cette mesure, qui a rencontré un certain succès.

En 2012, toujours selon les chiffres officiels, la moyenne est de 26 160 ruptures par mois.

Ce qu’il a dit : "Pour la première fois, plusieurs centaines de milliers de salariés travaillant dans des boulangeries, des boucheries, chez des petits artisans, ont voté pour ces élections professionnelles. Quel est le syndicat qu'ils ont mis très largement en tête de leur suffrage ? La CGT. Près de 30 % des voix.

Le deuxième syndicat, en l'occurrence la CFDT, est en deuxième position avec plus de 10 % de voix derrière notre influence. Si nous étions, pardonnez-moi l'expression, autant à côté de nos pompes, on ne comprendrait pas pourquoi ils nous mettraient en tête de leur suffrage dans une période de tension, sachant ce que sont nos positions, sachant aussi ce qu'ont été nos positions l'année dernière, notamment à l'occasion des échéances électorales."

Pourquoi ces propos sont discutables :  Pour la première fois, fin 2012, les employés des très petites entreprises – moins de 11 salariés – étaient appelés à élire leurs représentants syndicaux.

Bernard Thibault dit vrai, la CGT est arrivée en tête avec 29,54 % des voix.

Mais Bernard Thibault oublie bel et bien de rappeler que ces élections n’ont pas mobilisé les troupes au sein de ces entreprises. La participation a à peine dépassé les 10 %. Si l’on rapporte le nombre de voix de la CGT au collège électoral dans son ensemble, la CGT recueille à peine 136 033 voix, sur les 4 494 939 inscrits. Soit 3 % des voix.

Rappelons enfin que la même CGT, en la personne de Bernard Thibault, qui se réjouit aujourd'hui de ce résultat, n’avait pas mâché ses mots pour critiquer le scrutin : "C’est un fiasco qui était prévisible compte tenu des conditions déplorables dans l’organisation du scrutin qui, malheureusement, n’a pas bénéficié d’une mobilisation sérieuse des pouvoirs publics", disait par exemple la CGT dans un communiqué. La CGT critiquait notamment les modalités de vote par correspondance et sur Internet et les difficultés qu'avaient rencontrées les salariés pour voter.

Dans L’Humanité, le 29 novembre, soit le lendemain du premier tour de vote, Bernard Thibault disait vouloir éviter d’ajouter au "handicap d’être un premier rendez-vous" électoral dans les TPE "les difficultés matérielles pour accéder au vote", car, estimait-il, le résultat en aurait été "très critiquable".

Un résultat très critiquable qui permet quand même à la CGT de "ne pas être à côté de ses pompes".

Samuel Laurent, Jonathan Parienté, Simon Piel Source lemonde.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans cgt
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues