Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 19:09
La négociation sur le dialogue social fait du surplace

 

Faute de mandat des organisations patronales à leur négociateur, la séance d'hier n'a pas permis de faire évoluer le projet de texte.
La négociation sur le dialogue social entamée à la demande du gouvernement est décidément atypique. Non pas tant par les divisions patronales qu'elle provoque mais par la façon dont elles s'expriment. Hier encore, la CGPME et l'UPA ont assisté en spectateurs aux discussions. S'y est ajouté le fait que le Medef lui-même peine à dégager des marges de négociation avec les organisations de salariés. Résultat : lors de cette quatrième séance de discussions, pendant six heures, les syndicats ont fait part de leurs remarques et propositions sur le texte que le Medef leur avait transmis la veille. Mais sans que la négociation avance.

Alexandre Saubot, qui dirige la délégation patronale mais ne parle jusqu'à présent qu'au nom du Medef, n'avait encore aucune marge de manoeuvre pour proposer des modifications à son texte. Tout va se jouer en début de semaine. C'est lundi que le conseil exécutif du Medef doit arrêter les contours du mandat du PDG de l'entreprise Haulotte. Puis, si la perspective d'un retour dans le jeu de la CGPME apparaît peu probable, il lui faudra tenter de dégager une voie d'accord avec les artisans de l'UPA, qui ont hier en début de séance rappelé leur souci que soit traitée la question du dialogue social dans les TPE.

Le principal suspense à lever jeudi lors de la prochaine séance de négociation concerne cette question dont non seulement la CGPME mais aussi une partie du Medef ne veulent pas entendre parler. Mais c'est loin d'être le seul sujet sensible.

Un axe CFDT-CFTC-CGC

Il y a cependant du côté syndical les ingrédients d'une vraie négociation. Si un axe CFDT-CFTC-CGC se dessine sur l'organisation du dialogue social dans les entreprises de plus de 10 salariés, la CGT continue à jouer la carte de la discussion.

Hier, Alexandre Saubot a affirmé qu'il entendait clore les discussions vendredi au plus tard, comme prévu il y a quinze jours. Cela a mis en colère Force ouvrière qui se tient en retrait depuis le début. Sa représentante, Marie-Alice Medeuf-Andrieu, a annoncé qu'elle ne sera pas disponible vendredi pour jouer les prolongations. « La balle est dans le camp du patronat, Si on voit que sur les grands principes on peut avancer ensemble mais que c'est compliqué d'aboutir avant la fin de l'année, il faudra une date en janvier », a estimé Marylise Léon, de la CFDT. « La séance du 18 va être essentielle mais on peut déborder début janvier », a estimé aussi Agnès Le Bot, de la CGT.

Source lesechos.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans politique générale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues