Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 16:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour Cyril. L'actualité est toujours riche à Disneyland Paris, alors où en est-on après la divulgation du rapport de l'Institut du Travail sur les organisations syndicales de l'entreprise, rapport qui relèguait les représentants syndicaux de l'entreprise au rang d' "analphabètes", selon les dires de la responsable CFDT de l'entreprise?

C'est un bien triste constat, mais c'est un constat réaliste. Le faible niveau des organisations syndicales de l'entreprise a été façonné au fil du temps par la Direction de l'entreprise, et l'on pourrait faire fi de ce bilan si les luttes syndicales nécessaires étaient menées avec le coeur et dans l'intérêt des salariés. Malheureusement, le bilan de l'Institut supérieur du Travail mentionne aussi les querelles intestines, le culte du chef, et si l'on rajoute à cela les malversations du Comité d'Entreprise, il est évident que les salariés n'ont plus grand chose à attendre de leurs représentants et de leurs organisations syndicales.

Tu as milité ces 4 dernières années à la CGT, tout d'abord pourquoi, et quel enseignement en tires-tu?

Après avoir analysé le fonctionnement de l'entreprise, il me semblait évident que le changement ne pouvait se faire qu'en changeant la représentation CGT de Disney, empêtrée dans le scandale des malversations du Comité d'Entreprise, et dont l'avocat de la CFDT avait déclaré qu'elle était devenue le supplétif de la Direction, ce en quoi il avait parfaitement raison. J'ai donc essayé de changer les choses de l'intérieur, soutenu par de nombreux camarades à l'extérieur que je salue, mais le fonctionnement structurel de la CGT n'a pas permis d'aboutir. Lorsque vous avez une Fédération du Commerce dont dépend le syndicat de Disney qui prend fait et cause en faveur des représentants de Disney (qui sont eux mêmes élus à la Fédération du Commerce), il n'y a pas de possibilité de changement. C'est une façon de verrouiller les choses qui me semble illogique, mais je crois que ce n'est plus le bon sens qui détermine le paysage syndical actuel, et on n'est plus à un non sens près.

Tu as donc décidé de créer la CNT à Disneyland Paris...

Tout à fait. Nous sommes à un an des élections professionnelles dans l'entreprise, et je crois que les salariés sont en droit d'avoir une représentation syndicale plus conforme à leurs intérêts.

Pourquoi penses-tu que la création d'une nouvelle section syndicale puisse changer les chose?

Je ne le pense pas, je l'espère, ce qui est très différent. La création de la CNT va offrir aux salariés de Disneyland Paris la possibilité de se positionner différemment, et de ne pas être dans l'obligation de reconduire une fois de plus les mêmes pour les représenter. La CNT a l'avantage de ne porter aucune casserole, de pouvoir se construire sur des bases saines, et de jouer un vrai rôle dans les mois à venir sur le plan des revendications.

Comment la Direction de Disney va-t-elle percevoir la venue de ce nouveau syndicat dans le paysage déjà chargé en termes d'organisations syndicales?

La Direction le prendra comme elle veut. Je ne m'attends pas à ce que nous soyons accueillis à bras ouverts. La Direction a pris son rythme de croisière avec des organisations syndicales qui ne sont pas au niveau, la création de la CNT ne peut donc que la déranger, mais au-delà du bon vouloir de l'employeur, il y a tout de même l'intérêt des salariés qui reste la priorité, même si nombre d'organisations syndicales de l'entreprise l'ont oublié. La CNT sera là pour le rappeler, et que l'employeur le veuille ou non, il ne pourra pas s'opposer à la création de ce nouveau syndicat dans l'entreprise, surtout dans le climat actuel. Vouloir faire barrage à la création de la CNT reviendrait à confirmer que l'employeur entend choisir ses "partenaires sociaux", et vu le bilan de cette collaboration, il vaudrait sans doute mieux ne pas l'étaler une fois de plus devant les tribunaux et la presse.

Que pensent les camarades qui t'accompagnent dans cette aventure?

Certains ont déjà eu une expérience syndicale au sein de l'entreprise, d'autres découvrent cet univers, mais ils en ont tous marre de se faire spolier par des accords qui font que depuis une dizaine d'année la régression est constante pour les salariés en termes de flexibilité, de polyvalence, de reconnaissance salariale... Tous les accords vont uniquement dans le sens de l'employeur et nous faisons tous le même constat, sur le terrain les salariés n'en peuvent plus et aspirent à retrouver un équilibre qui leur permette au minimum de pouvoir organiser leur vie familiale sainement. Les changements d'horaires, de shifts, de locations, de jobs, Disney ne respecte plus rien. L'optimisation du temps de travail prônée par l'employeur se transforme peu à peu en esclavage pour les salariés, et ceux qui osent dire non se retrouvent mis au rang des salariés indésirables et sont poussés vers la porte. Cela ne peut plus durer ainsi, et puisque les organisations syndicales peuplées de permanents déconnectés de la réalité du terrain ne disent rien, la CNT le dira haut et fort. On verra bien si les salariés adhèreront à ce projet de changement qui vise à leur redonner un droit de parole au sein de l'entreprise.

Cela s'annonce donc très compliqué en apparence...

Oui et non. Les grands changements surviennent toujours de la volonté d'un petit nombre à le provoquer. Si les salariés retrouvent une petite lueur d'espoir, la Direction de l'entreprise devra en tenir compte. Si tel n'est pas le cas, Disney continuera à mener une politique du tout pour les uns, rien pour les autres.

A titre individuel, qu'est-ce que cela va t'apporter?

Du travail supplémentaire. Cela fait des années que je milite et ce ne sera qu'un combat de plus. Les camarades de la CNT me semblent très motivés pour m'accompagner dans cette nouvelle lutte, et aujourd'hui, il semble normal que les salariés se tournent vers un syndicalisme pus combatif, plus radical aussi, car en face de nous le patronat ne cesse de grignoter nos acquis, et les grosses structures syndicales ne jouent plus le même rôle qu'auparavant, à croire que le fait qu'il y ait un gouvernement de gauche les inhibe. Il appartient donc aux travailleurs de se tourner vers d'autres formes de militantisme et d'essayer d'apporter de nouvelles solutions à cette "crise" qui est très loin d'être finie puisque toutes les mesures qui sont prises sur le plan national vont nous entraîner pendant des dizaines d'années sur la voie du recul social, et que les mesures qui seront prises demain enfonceront le clou davantage...

Je te remercie Cyril pour ton analyse de la situation sans langue de bois, et bonne chance pour l'avenir

Merci à vous.

 

Amitiés à tous et à toutes

Cyril LAZARO

Représentant de la CNT à Disneyland Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tourtaux 22/12/2013 01:40


A propos de la CGT et de la Guerre d'Algérie, je viens d'être invité à Radio Campus Lille où j'ai pu m'exprimer seul dans trois émissions de 1h15, 3/4h et de nouveau 1h15. Elles ont été très
écoutées notamment en Afrique du Nord.


Par ailleurs, en août dernier, j'ai été invité en Algérie par une association culturelle Kabyle pour participer à un colloque dans le cadre de l'anniversaire de la Révolution algérienne, en
ma qualité d'appelé opposé à la Guerre d'Algérie. J'étais le seul opposant appelé invité ainsi que deux cinéastes français qui, trop jeunes, n'ont pas participé à cette guerre. Ce
sont des amoureux de l'Algérie.


Ce fut mémorable. On m'a demandé d'intervenir à partir de mon premier bouquin, le 20 août, jour anniversaire du Congrès de la Soummam, où eut lieu la rencontre des six chefs
historiques de l'ALN, aujourd'hui, musée national.


Pour clôturer les quatre jours de ces rencontres, fait exceptionnel pour moi qui n'est pas un habitué des honneurs, j'ai été fait Citoyen d'Honneur pour mon engagement citoyen, anticolonialiste
en faveur de la Révolution algérienne et ma contribution aux journées de l'Histoire organisées du 18 au 21 août 2013, à Akbou, ville de 53 000 âmes, berceau et haut lieu de la Résistance
algérienne face au colonialisme français.


L'organisateur m'a fait connaitre d'anciens maquisards dont une femme. Une émotion indescriptible! Le voyage en avion et les quatre jours là-bas, hôtel et restaurant aux frais de
l'organisation.


Jamais je n'étais retourné en Algérie depuis la "quille", il y a plus de 50 ans. 


Tu me donnes une bonne idée à creuser. Si j'en trouve le temps, je pourrais peut-être écrire un cinquième bouquin sur les 50 ans de militantisme de lutte de classe d'un prolo
dans la CGT.


Amitiés.


Jacques


 

Cyril LAZARO 22/12/2013 21:32



Je suis heureux que ton voyage en Algérie 50 ans après se soit soldé par le titre de citoyen d'honneur. Ce n'est pas donné à tout le monde. Comme quoi rester fidèle à ses idéaux finit toujours
par être récompensé, bien que je sache que pour toi, la symbolique du geste vaut plus que les titres.


Amitiés


Cyril



Tourtaux 21/12/2013 19:44


Bonsoir Cyrille,


Meilleurs voeux de bonne année et surtout ceux de garder la santé.


Bons voeux de luttes également pour 2014.


Je viens de lire ton dernier article et je vois que la CNT n'est pas la tasse de thé de la direction. Je n'en suis pas surpris, le contraire m'aurait étonné.


J'ai de bons rapports avec des camarades anarcho-syndicalistes. Je suis d'ailleurs en lien, je n'ai rien demandé, sur nombre de sites anarchistes.


Pour mon 1/2 siècle à la CGT, je n'en ai même pas parlé à mon syndicat.


Je suis une sorte d'aiguillon libre, une espèce d'élément subversif dans mon organisation où l'on préfère voir mes talons que mes pointes quoique, j'ai l'impression très nette, qu'ils commencent
à remettre de l'eau dans leur vin depuis quelques temps.


Bon courage Cyrille, à bientôt dans les luttes.


Amitiés.


Jacques


 

Cyril LAZARO 21/12/2013 22:24



A bientôt Jacques. Tu as un beau sujet d'ouvrage : 50 ans de militantisme à la CGT!


Je suis sûr que ça décoifferait...


Amitiés


Cyril



Tourtaux 20/12/2013 14:13


Bonjour Cyrille,


Bravo pour ta position courageuse mais tu n'avais pas le choix.


Je suis toujours à la CGT, pas à celle des opportunistes, des réformistes d' "en haut" où de celle et de ceux qui n'ont eu de cesse de me poignarder et dont je lis ici les commentaires. Je n'ai
pas oublié le mal que ces trois-là m'ont fait, c'est gravé à vie.


Je reste à la CGT, celle de la vraie lutte de classe, celle qui ne trahit jamais ces engagements.


2014 sera l'année de ma 50ème carte à la grande dame CGT.


Je ne doute pas un seul instant de ton dévouement à la cause des humbles qui pour toi est un véritable sacerdoce.


Je te souhaite bon courage et pleins succès dans tes luttes à venir car je sais que ta tâche ne va pas être facile, sachant que la CNT est une formation syndicale, petite par le nombre de ses
adhérents mais GRANDE par sa VALEUR.


Fraternel salut d'un vieux militant de lutte de classes à un autre militant de lutte de classes.


Jacques Tourtaux


Le Sanglier Rouge


 

Cyril LAZARO 20/12/2013 19:31



Bonsoir Jacques,


Je te remercie pour tes encouragements. Comme tu l'as analysé, il n'y avait pas vraiment d'autres choix, et même si la tâche semble difficile elle n'est pas insurmontable.


De plus comme tu t'en doutes, les camarades de la CNT feront bloc contre vents et marées, et introduire le chat noir au royaume de la souris, je m'en serai voulu qu'un autre le fasse à ma place.


Je te souhaite une bonne année 2014 avec tous mes voeux de santé avant tout.


50 ans à la CGT, cela se fête. Militant d'un jour, militant pour toujours!


Amitiés


Cyril



GAUTIER Danielle 19/12/2013 14:05


Bonne courage Cyril... la lutte continue.... et avec toi toi, je suis certaine qu'elle sera de classe.


bizzzzzzzz


danielle

Cyril LAZARO 19/12/2013 18:00



Merci Danielle. Crois-moi, je ne lâcherai rien. Le combat va continuer sous d'autres formes, et je n'aurai pas à assumer le passif de la CGT de l'entreprise qui va s'étaler dans la presse dans
les mois qui viennnent. J'ai prévenu les instaénces de la CGT auxquelles je référais, et elles ont bien compris qu'au delà de l'imbroglio syndical dans lequel on se trouve, l'important reste les
salariés. La CNT Solidarité Ouvrière saura répondre au besoin des salariés de Disneyland Paris en faisant entendre leur voix, ce qui n'est déjà pas si mal par les temps qui courent...


Amitiés


 



serge 19/12/2013 01:38


Cyril, bonjour


Alors, tu change de crémerie. Tu fais comme moi, alors. Cette fédé commence a faire ch..... son monde.


Bonne chance et BON COURAGE.


Amitiés

Cyril LAZARO 19/12/2013 17:51



Bonsoir Serge,


Il n'y a effectivement pas d'autres alternatives. La suite promet d'être passionnante...


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues