Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 22:16

Le dossier des barbouzes rendra son verdict le 27 juin 2013.

Il y aura donc là un moment très propice pour exiger que la moralisation affichée par la Direction lors de ce dossier s'étende également au dossier du Comité d'Entreprise!

Toute cette comédie a assez duré et a commis tellement de mal qu'il est plus que temps d'en finir.

La CGT (pas celle de l'entreprise) va mettre les pieds dans le plat une bonne fois pour toute, et tant pis pour les éclaboussures.

Quand je vois que c'est moi qui suis trainé au tribunal pour diffamation, je me dis qu'il ne faudrait pas inverser les rôles...La gentillesse a des limites, contrairement à la connerie!

Alors la vraie CGT va remettre la tête à l'endroit à tout le monde, preuves à l'appui!

J'ai une pensée ce soir pour le camarade Guy Bruno de FO qui a été licencié, et pour rendre hommage à son travail syndical, je mets en ligne un texte qu'il avait rédigé et publié le 4 février 2010 sur le site de FO Disney.

Si depuis, les organisations syndicales se sont portées parties civiles dans le dossier, celui-ci n'est toujours pas jugé, et la représentation syndicale au sein de l'entreprise a peu évolué.

La Direction quant à elle est toujours la même.

Le texte ci-dessous vous raconte les débuts du dossier du Comité d'Entreprise, vous allez très bientôt en connaître la fin...

Amitiés à tous et à toutes

Cyril LAZARO

Représentant du personnel CGT à Disneyland Paris

 

En préambule,  voici l'extrait d'un article de Libé paru le 26 avril 2013 :

 

Eurodisney : défaillance perso

Le secrétaire général (CGT) du CE du parc d’attractions a été mis en examen en 2010, suite à une plainte déposée par FO. On lui impute la disparition de 900 000 euros, dont les enquêteurs cherchent la trace au Sénégal. En dépit d’un contrôle judiciaire lui interdisant de remettre les pieds au CE, il s’est maintenu un an à son poste, prétendant diriger par téléphone… Il reste salarié d’Eurodisney, «mais on ne le voit jamais», glisse un employé. La direction a fait un beau geste, lâchant 500 000 euros pour renflouer le CE, et ne paraît pas en vouloir à son ancien dirigeant. En revanche, Guy-Bruno M’Boe, délégué FO et principal pourfendeur du CE d’Eurodisney, vient d’être licencié, pour avoir ébruité le contenu d’un conseil de surveillance. «Impunité pour les malversations, répression pour ceux qui dénoncent les abus», s’insurge FO.

Source http://www.liberation.fr/economie/2013/04/26/ces-grands-ce-detournes-en-petit-comite_899430

 

Alors que tout le monde parle de MORALISATION, elle est où la morale chez Mickey? Combien de temps faudra-t-il encore avant que la justice soit rendue?


 

Souvenez-vous, c'était le 4 février 2010


Jeudi 4 février 2010

  "Les salariés d’Eurodisney doivent le savoir car c’est de leur argent qu’il est question."

Par Guy Bruno MBOE, Secrétaire Général du Syndicat FO Disney

Beaucoup des personnes ont écrit et parlé du sujet, sans véritablement connaître la réalité sur les dessous du C.E de Disney. Les principales personnes informées des malversations financières organisées au sein du C.E se sont tues ; seul le Syndicat FO Disney a pris ses responsabilités, après avoir pris connaissance des faits, en portant plainte contre X auprès de Monsieur le Procureur de la République de Meaux et en se portant également partie civile dans cette plainte.


De l’information à la plainte contre X

Aux alentours du 10 septembre 2009, j’ai été informé par Monsieur Dawood MAMODE, délégué syndical CFTC, qu’une personne détenait des informations sur des détournements financiers au sein du C.E de Disney et qu’elle voulait les transmettre aux syndicats CFTC, CFDT et FO.

Quelques jours après, Monsieur MAMODE, Monsieur ROVEDO, délégué syndical CFDT, et moi-même, avions pris connaissance des éléments rapportés avec des documents à l’appui démontrant un vaste détournement financier.

Devant la gravité des faits rapportés et des documents à l’appui, j’ai proposé à Messieurs MAMODE et ROVEDO de transmettre ces informations à la justice, pour que nous ne soyons pas poursuivis par la suite pour complicité par omission comme c’est la mode aujourd’hui, et parce que les salariés ont le droit de savoir où va leur argent.

A ma grande surprise, aucun des deux ne m’ont suivis sur ma proposition, bien qu’ils l’aient approuvée. Seul le conseil syndical du syndicat FO Disney a décidé de prendre ses responsabilités en décidant de porter plainte contre X au pénal, afin que la justice puisse enquêter, trouver et condamner les responsables, si nécessaire.

La Direction de Disney décide d’assigner le Comité d’entreprise auprès du TGI de Meaux, FO Disney est le seul syndicat intervenant volontaire dans cette assignation.

Alors que le syndicat FO Disney a averti la Direction de Disney de sa démarche auprès de Monsieur le procureur de la République dès le mois d’octobre 2009 ainsi que des informations qu’il a reçues, la Direction ne réagira pas démontrant ainsi son soutien implicite à l’actuelle majorité du C.E ( CGT-CGC-SIPE ) au cours des réunions suivantes.

Il aura fallu que d’innombrables articles de presse argumentés pour que la Direction de Disney daigne enfin réagir en portant plainte à son tour.


Pourquoi la Direction a choisi le TGI ?

La Direction justifie sa démarche par le fait que cela accélère la procédure.

Mais pourquoi demander une expertise judiciaire pour la période (2007-2009) avec un rapport dans les 3 mois, alors que les élus du C.E ont voté à l’unanimité pour une expertise comptable sur 10 ans ?

La Direction aurait très bien pu demander une expertise judiciaire sur 10 ans en demandant un rapport dans les 3 mois sur la période (2007 à 2009), puis successivement sur les autres périodes.


Pourquoi le Syndicat FO Disney s’est porté intervenant volontaire dans cette plainte ?

Nous sommes portés intervenant volontaire afin d’avoir accès à l’expertise judiciaire et informer les salariés du déroulement de la procédure, ce qu’aucun syndicat à Disney n’a osé faire.

Quelle est la stratégie de la Direction et pourquoi les sections syndicales CFTC Disney et CFDT Disney ne se sont pas associées au syndicat FO Disney dans sa démarche judiciaire ?

Pour comprendre et mettre en lumière la nouvelle stratégie de la Direction, il faut se référer aux propos de Monsieur Daniel DREUX (Vice Président des relations sociales et des ressources humaines) lors de la réunion de négociation du 21 janvier 2010.

Répondant à une question du camarade David CHARPENTIER demandant à la Direction de mettre fin à ses accords atypiques (….accords plus que déloyaux….) dans l’entreprise, accompagné en cela par l’intervention de la Déléguée Syndicale CFDT Djamila OUAZ, qui informe l’assemblée qu’elle a personnellement alerté Monsieur Daniel DREUX sur les dérives financières du CE et cela avant que le scandale n’éclate.

Monsieur DREUX annonce qu’il ne mettra pas fin aux éventuels accords atypiques à venir, mais il affirme qu’en 2004 la Direction, dans un accord atypique avait versé plus d’un million d’euros au CE pour remédier à la mauvaise gestion financière des élus des bureaux du CE précédent. Il ajoute en outre, que tous les bureaux successifs du CE qui ont eu a gérer cette institution y compris la CFDT ont tous été coupable de mauvaise gestion et de déficit abyssale à savoir (CGT/CFDT-CFTC/CGT-CFDT/CGT-CFTC/CGT-CGT/CGC).

Monsieur Daniel DREUX insiste par la suite pour que les esprits s’apaisent et laissent travailler la justice sereinement. Il invoque le fait que la Direction est en capacité de ressortir tous les documents faisant état de ces mauvaises gestions, et des écrits des Secrétaires successifs demandant à la Direction de ne pas s’occuper de la gestion du CE.

Concernant l’accusation par Monsieur DREUX de la mauvaise gestion du CE par CFDT, Madame Djamila OUAZ récuse en bloc cette affirmation.

J’interviens alors dans le débat pour confirmer que la Direction était bien au courant des malversations au sein de l’actuel bureau du CE, puisque lors de l’audience du TGI, la Direction a émis des doutes sur la sincérité des bilans comptables de l’actuel bureau depuis 2007. Elle a argumenté ses propos par des éléments probants, ce qui démontre sa connaissance sur les malversations commises.

Lorsqu’un élu du CE, anciennement Secrétaire CFTC du CE puis reconvertit élu CE du SIPE (Syndicat Indépendant Des Personnels d’Eurodisney) membre de la majorité actuelle du CE, Monsieur Touhami HADI, annonce en pleine réunion du CE que Monsieur Alain LAUDEN ancien Secrétaire du CE est parti avec 10 ans de SMIC donné par la Direction, on peut alors se poser des questions sur la gestion mafieuse de la Direction.

Après tous ces éléments, on comprend alors pourquoi les Sections Syndicales CFTC et CFDT n’ont pas osées porter devant la justice les informations qu’elles détenaient sur les soupçons de malversation au CE.


Alors quelle est la stratégie de la Direction ?

Il est plus que probable que des Comités d’établissements seront installés au sein de l’U.E.S Eurodisney très prochainement. Les négociations à cet effet commenceront le 05 février 2010.

La Direction sait que la page CGT est tournée, elle a besoin d’une majorité au CE pour signer tous ses accords comme la majorité actuelle CGT/CGC/SIPE le faisait.

Pour ce faire, il lui faut deux gros syndicats et deux petits syndicats pour trouver une majorité dans les différents comités d’établissements. Quels sont les Syndicats capables de rentrer dans un tel jeu ? Au vu des éléments que je vous ai apporté, à vous de juger.

Ainsi les mêmes magouilles recommenceront, certains élus partiront par la suite les poches pleines et la Direction aura gagné quelques années de répit.


Et la Section Syndicale CFE-CGC d’Eurodisney dans tout cela ?

Il est étonnant que la CFE-CGC qui tient un rôle prédominant au sein du Comité d’Entreprise et des différentes commissions jouent aujourd’hui la carte du « nous voulons la transparence au Comité d’Entreprise ».

La CFE-CGC en accord avec la CGT et le SIPE ont réclamé, revendiqué et reçu les 500 000 euros de la Direction.

Ils se sont vantés d’avoir eu une bonne gestion, on connaît la suite……….

Isabelle LALLEMANT élue cadre CFE-CGC du CE, comptable de formation et de métier, membre de la commission financière du CE affirme aujourd’hui qu’elle n’a rien vu des malversations au CE.

Richard LECLERC élu cadre CFE-CGC du CE, Manager dans l’entreprise et Secrétaire Adjoint du CE, affirme également aujourd’hui n’être au courant de rien.

FO sait pertinemment que les cadres de l’entreprise sauront apprécier à leur juste valeur le comportement de leurs représentants.

Je me demande parfois si le miroir existe, pouvoir se regarder dedans est souvent nécessaire. Il faut que les salariés de notre entreprise sachent la vérité. J’espère simplement que ces quelques lignes permettront de leurs ouvrir les yeux.

 

Source fodisney.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues