Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 19:23

On aura tout vu.

Alors que l'actualité sur les malversations du Comité d'Entreprise se fait de plus en plus précises, le journal de la CGT (voir ci dessous) offre en page centrale de son journal "ensemble", un encart remarquable et remarqué sur l'accord intergénérationnel signé à Disneyland Paris. Je ne prendrai pas la peine de démonter l'accord en question par faute de temps, et comme je n'ai pas participé à la négociation, il appartiendra aux négociateurs d'expliquer et de s'expliquer.

Pour mémoire, les syndicats signataires de l'intéressement à Disneyland Paris (en particulier ceux qui avaient signé pour la suppression de la prime de fin d'année des salariés non cadres, la CGT a signé ces 2 accords), n'ont jamais osé dire aux salariés que non seulement ils n'auraient plus de prime de fin d'année mais qu'en plus ils ne toucheront jamais la prime d'intéressement tellement l'accord était surréaliste en termes d'objectif. Espérons que l'accord intergénérationnel ne soit pas du même acabit.

Comme une bonne nouvelle ne va jamais seule, tout le monde me parle du recrutement mirobolant lancé par l'entreprise : 8000 nouveaux salariés...

Mais où vont-ils les mettre?

Soit nous étions en sous staffing permanent, et on devrait être payé double pour tout le travail accompli, soit il se prépare une grosse charrette et on va remplacer les anciens par du neuf.

Restons donc vigilants, c'est trop beau pour être vrai. "Wait and see" comme on a coutume de le dire dans le monde anglo saxon.

Amitiés à tous et à toutes

Cyril LAZARO

 

disney-et-cgt.jpg

 

Disneyland Paris s'apprête à recruter 8000 personnes

Avec plus de 500 métiers différents, Disneyland Paris offre une grande variété  de parcours professionnels.

 

Le parc d'attractions aux 15.000 collaborateurs cherche à pourvoir pas moins de 1.000 nouveaux postes en CDI.


Les entreprises recrutent encore en France et certaines ont décidé de le faire savoir. Disneyland Paris organise vendredi et samedi, à Boulogne-Billancourt, près de Paris, sa campagne 2014 de recrutement, avec 8000 postes à la clé. «Cet événement est une occasion idéale de trouver les collaborateurs dont nous avons besoin, pour notre saison d'été et pour notre développement, détaille Daniel Dreux, vice-président ressources humaines. Nous comptons ainsi recruter cette année entre 6000 et 7000 CDD, auxquels s'ajoutent un millier de CDI temps plein, dont 200 jeunes de moins de 26 ans et un minimum de 25 seniors.»

Outre des capacités linguistiques, les candidats devront avoir l'envie «de travailler dans un monde de fortes interactions avec les visiteurs», explique-t-il. Certains postes à pourvoir sont inattendus. «Nous avons entre 50 et 70 postes de maintenance en CDI pour la nouvelle attraction du parc qui ouvrira cet été (Ratatouille, NDLR)», explique par exemple Daniel Dreux.

Le groupe en profitera aussi pour repérer ses futurs stagiaires (1500 stages sont proposés, dont la moitié rémunérés) et ses alternants, l'objectif étant de passer cette année de 4,5 % à 5 % de jeunes dans cette filière.

Depuis le début de la crise, Disneyland a maintenu le cap des recrutements, en CDD comme en CDI. «Nous sommes sur un rythme de 250 à 300 nouvelles créations d'emploi chaque année, précise Daniel Dreux. Une politique qui est allée de pair avec l'augmentation du pouvoir d'achat de nos salariés, laquelle a atteint 14 % sur la période. Nous considérons que la motivation des collaborateurs est l'un des moteurs du développement de notre activité.»

500 métiers différents

Cette vaste campagne de recrutement coïncide avec le lancement de la nouvelle identité de marque employeur du groupe: «faire rêver, c'est un métier». Disneyland Paris a fait appel pour le casting à ses propres collaborateurs. Sur les 1800 qui ont fait acte de candidature, cinq seulement ont été retenus pour figurer sur les campagnes d'affichage en France et en Europe, communiquer dans les médias et sur les réseaux sociaux et véhiculer les valeurs de l'entreprise. «Qui mieux que nos salariés pour parler de nos métiers et transmettre à d'autres l'envie de nous rejoindre?», se félicite le responsable RH non sans rappeler que Disneyland Paris, ce sont 15.000 collaborateurs (dont 89 % en CDI), 100 nationalités et 20 langues différentes.

Avec plus de 500 métiers différents, Disneyland Paris offre une grande variété de parcours professionnels à des salariés. «Nous jouons la carte de la mobilité et des parcours durables. Plus de 80 % du management est issu de la promotion interne», souligne Daniel Dreux. Cette diversité d'expériences s'applique aussi aux apprentis. «Chez Disneyland Paris, un apprenti en restauration pourra bénéficier à travers les 54 restaurants du parc d'une diversité mises en situation bien plus riche qu'ailleurs», ajoute-t-il. Pas étonnant dans ces conditions que le groupe suscite 70.000 candidatures spontanées chaque année ou que l'ancienneté moyenne soit de neuf ans chez les salariés et quinze ans chez les cadres. Et ce, en vingt et un ans d'existence seulement…

Source lefigaro.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues