Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 10:14

C'est à cette question que la Direction de Disneyland Paris va devoir répondre, car le pire est à venir!

Les salariés ont été violés dans leur vie privée par un espionnage massif qui a duré pendant 7 ans, et qui si l'on en croit la Direction a cessé depuis. Mais peut-on la croire?

Les salariés ont été volés au travers de malversations massives au Comité d'Entreprise et pour lesquelles la Direction n'a rien vu. Mais peut-on la croire?

Les salariés découvrent avec surprise que les personnes ayant un rapport de près ou de loin avec ces dossiers sont toujours présentes dans l'entreprise, alors que la Direction affirme que sur ces deux dossiers des mesures ont été prises pour que cela ne se reproduise plus. Mais peut-on la croire?

La Direction lance un programme appelé Team Talent comme un remède miracle qui doit permettre aux salariés de renouer avec la joie de travailler dans l'entreprise. Mais peut-on la croire?

La Direction exige toujours plus de flexibilité et plus d'efforts de la part des salariés, mais elle affirme que les moyens de l'entreprise ne lui permettent pas d'accorder une juste reconnaissance salariale en contrepartie. Mais peut-on la croire?

 

Les salariés n'ont plus confiance dans une Direction qui dit que tout a changé, alors que tout le monde constate qu'en réalité rien n'a changé. Sur le terrain tout se dégrade et ce n'est pas faute de l'avoir dit et écrit.

Mais j'écrivais en préambule, que le pire était à venir...

Oui, le pire est à venir.

Lorsque les salariés vont découvrir les dessous des malversations du Comité d'Entreprise, ils perdront aussi confiance dans leurs organisations syndicales, et là, nous toucherons le fond!

 

Franchement, face à ce bilan, je n'ai même pas envie de reprendre des responsabilités syndicales au sein de l'entreprise. Pourquoi devrais-je me prendre la tête à essayer de relever une situation que d'autres ont délibérement laissé pourrir jusqu'au bout du bout, pour sauver leur place.

Coule beau navire, coule. Mais sur ce bateau, ceux qui se noyeront, ce sont les salariés. Les membres supérieurs de l'équipage sont déjà dans les canots de sauvetage.

C'est bien triste tout ça... pour la peine je verse une larme .

 

Amitiés à tous et à toutes

Cyril LAZARO

Partager cet article

Repost 0

commentaires

caroleone 01/05/2013 20:41


Bonsoir Cyril,


 


Je te comprends bien, seul on est peu.


Mais je te connais aussi et je sais que tu aimes le syndicalisme et tu veux faire triompher la justice. Alors, c'est comme moi après tout, quand ça va mal Marx et ça repart.


J'ai vu les PSA Aulnay aujourd'hui en manif, grâce à tous les dons des particuliers ils peuvent payer les salaires des grévistes pour le 3e mois consécutif : c'est fou, la solidarité existe
encore, on s'en rend si peu compte au quotidien. Cela doit nous redonner confiance en les idéaux que nous portons.


Je te dis encore toute mon amitié et je t'encourage à persévérer dans ta ligne de conduite et Ya basta ! pour le reste.


 


Amitiés


 


caroleone

Cyril LAZARO 01/05/2013 23:18



Ne t'inquiète pas Caroleone, je ne suis pas seul. Mon blog reflète l'avis et les idées échangées avec de nombreux salariés.


Des camarades m'entourent qui trouveront leur juste place lorsque les mutations inévitables auront lieu.


Ce que j'ai voulu dire, c'est que j'ai conscience de la tâche qui nous attend, et que la Direction freine des deux pieds, aveuglée par une peur primaire du syndicalisme.


De plus, nous héritons d'une situation tellement dégradée que rien ne sera simple. Renouer la confiance avec les salariés, former les syndicalistes de demain, changer des habitudes de management
néfastes...


Tout cela va demander du temps, de l'énergie et de l'investissement. C'est cela qui me fait réfléchir.


Les choses pourraient être tellement simples s'il y avait une volonté réelle de les améliorer.


C'est cette volonté qui fait défaut, aussi bien au niveau de la Direction de l'entreprise que de la Fédération du Commerce. La cause?... C'est le noeud gordien de toute cette histoire, et c'est
celui que nous nous efforçons de briser pour retrouver un cercle virtueux, bénéfique pour l'entreprise et les salariés.


Amitiés



serge 30/04/2013 14:35


Mon ami Cyril,


Tu nous dis ne pas vouloir reprendre de responsabilités syndicales, et bien qui va défendre les salarié-e-s. Tu n'es pas du genre à abdiquer, tu vas pas faire comme la Reine des Pays Bas.


Tu pleures devant le désastre qui s'annonce, et oui tu as le droit d'être un humain comme les autres. Mais c'est tous les autres , ceux qui ne font pas leur job de syndicaliste honnête qui
pleurerons un jour.


Moi aussi, j'ai versé des larmes. Mais j'ai bien rit quand certains en ont pris plein la gueule !!!!!!


Des nouvelles de la fédé commerce, en 2011 ils font un déficit de prés de 250.000 euros. Ca s'appelle une bonne gestion des cotisations de leurs Camarades !!!!!!


Allez, l'ami Cyril, COURAGE et COURAGE sont les vains mots dans la situation où nos sommes toutes et tous..................

Cyril LAZARO 30/04/2013 19:39



Merci Serge pour tes encouragements.


Mais c'est vraiment trop triste. Je reverse une larme...






Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues