Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 18:19

L’intersyndicale à la croisée des chemins

La CGT et FO radicalisent leurs positions quand la CFDT ne rompt pas le contact avec la direction et le comité de suivi de l’accord : l’intersyndicale de Florange semble au bord de l’implosion. Réunion clé, à 9h, ce matin.

Réunion vérité », dit l’un des participants à l’intersyndicale des métallos de Florange, ce matin. « Croisée des chemins », estime un autre. Il reconnaît en tout cas que l’union des syndicats (CGT-FO-CFDT), qui a porté le combat pour la survie du site sidérurgique depuis dix-huit mois, est « au bord du gouffre ». « On est tous d’accord sur le fond [le site intégré, la nationalisation…] mais pas sur la méthode », avoue sans fard, Lionel Buriello, le leader local de la CGT. Son syndicat a donné le premier coup de semonce d’une radicalisation en marche en quittant, la semaine dernière, le comité de suivi de l’accord de Matignon du 30 novembre… avant même de rencontrer le sous-préfet chargé de le surveiller ! « C’est insupportable d’accompagner un accord qui acte notre propre fin. Nous, nous croyons que la nationalisation était et est toujours la bonne solution. Ensuite, chacun suit la stratégie qu’il veut, même si aujourd’hui les options sont diamétralement différentes. Si certains veulent obtenir le minimum syndical, c’est leur droit. »

Usure, égos…

Le cégétiste jette ainsi clairement une pierre dans le jardin, déjà très encombré, de la CFDT.

Surmédiatisation d’Édouard Martin, querelles d’ego, oppositions stratégiques, opportunisme : voilà près de deux ans que le noyau dur de l’intersyndicale doit composer avec tous ces éléments pour vivre ensemble. En mars dernier, la CFE-CGC a rompu le deal qui liait le syndicat des cadres aux autres formations, au point d’être régulièrement qualifiés de « jaunes » comme lorsqu’Arnaud Montebourg les a reçus en mairie de Florange fin septembre. Aujourd’hui, après une longue hésitation, les cédétistes sont restés à la table du sous-préfet Marzorati. Ils se sont également retrouvés bien seuls aux côtés de la CFE-CGC au comité central extraordinaire de Paris, jeudi, lorsque CGT et FO ont initié leur politique de la chaise vide. « Quand on entend Laurent Berger [le n°1 de la CFDT] dire que l’accord est acceptable, c’est troublant, non ? », interroge Lionel Buriello. Edouard Martin considère qu’il n’a pas de leçon à recevoir de la CGT. On se souvient que même Jean-Luc Mélenchon s’était étonné, l’an passé, en rencontrant le charismatique leader de la CFDT, qu’« ici, en Lorraine, le plus virulent, c’est pas le camarade de la CGT, dites donc ! ». « Je ne supporte pas le tract de la CGT qui prétend qu’on accompagne la casse sociale [en restant au comité de suivi] . Je prends ça comme une insulte. Ulcos, le froid… on veut savoir ce qu’il se passe pour pouvoir argumenter, c’est tout », enrage Edouard Martin. La marche vers Paris – « il y avait juste un mec de la CGT » –, les blocages et opérations coup de poing… la CFDT revendique 75 % des initiatives ces derniers mois. Norbert Cima (secrétaire adjoint FO) dit, lui, espérer que l’intersyndicale résistera. « On a toujours autorisé les actions autonomes, non ? Ensuite, c’est vrai, pas question qu’on se couche. Selon moi, les politiques nous ont trop menti. Le changement, c’était du vent », affirme-t-il, furieux.

Source republicain-lorrain.fr

 

A Florange, l'intersyndicale unie reprend ses actions

Après une réunion rassemblant à nouveau CFDT, CGT et FO, les membres de l'intersyndicale d'ArcelorMittal Florange ont envahi la salle de contrôle des Cowpers et des hauts-fourneaux.

Certains les disaient divisés et annonçaient la réunion matinale du mardi 18 décembre comme celle qui allait sonner le glas de l'intersyndicale qui depuis 18 mois porte la parole angoissée de la filière chaude de Florange.

En forme de démenti -et alors que François Hollande annonce qu'il "reviendra à Florange" dans un entretien accordé au Point- les représentants de l'intersyndicale ont envahi brièvement dans l'après-midi la salle de contrôle des Cowpers avant d'emmener les journalistes pour une visite des hauts-fourneaux a pu constater sur place notre confrère Samuel Goldschmidt.

Source lorraine.france3.fr

 

florange-communique_de_presse_intersyndical.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans politique générale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues