Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 18:10

Nathalie, ex hôtesse de l'air en invalidité, assiste au naufrage de son comité d'entreprise Le crash du CE d'Air France vécu depuis Saint-Memmie


La fin d'un style de vie. Cette Mengeote salariée de la compagnie aérienne se fait une raison, au fil des mails reçus sur son ordinateur.

«J 'AI l'immense tristesse de vous annoncer que le Comité central d'entreprise d'Air France va être déclaré en cessation de paiement. C'est le fruit de 60 années d'histoire commune à tous les salariés de l'entreprise qui s'apprête à disparaître ».
Telles sont les deux premières phrases du mail rédigé par Didier Fauverte, secrétaire général du comité central d'entreprise (CCE) d'Air France, que Nathalie a reçu mercredi.
Autrefois hôtesse de l'air sur les longs courriers reliant les aéroports asiatiques, cette habitante de Saint-Memmie assiste, impuissante, au crash du CCE de la compagnie aérienne depuis son appartement. Car Nathalie a été victime d'une maladie rare qui l'empêche de travailler normalement depuis une dizaine d'années.
Après avoir étudié le chinois sur les bancs du lycée, à Reims, elle s'était ensuite perfectionnée jusqu'à obtenir une licence à Jussieu. Sa maîtrise de la langue lui a valu d'être recrutée comme personnel navigant. La maladie a soudain stoppé net son activité professionnelle. Malgré plusieurs essais à d'autres postes au sol, elle a dû se résoudre à son état sans toutefois parvenir à se séparer de son uniforme. Il l'a suivi dans tous ses déménagements, soigneusement rangé.
« Ils me disaient qu'il se passait quelque chose »
Le CCE lui permettait de partir en vacances, de faire bénéficier son enfant de l'arbre de Noël de l'entreprise ou de colonies de vacances à des tarifs défiant toute concurrence.
« Je partais en vacances uniquement avec le CE » raconte-t-elle, « mais maintenant, je ne me risquerai pas à faire l'avance pour réserver ». Les premiers trous d'air ont été perçus par le personnel il y a trois ans. « Lorsque j'allais à Roissy, mes anciens collègues me disaient qu'il se passait quelque chose avec le comité d'entreprise, ils me conseillaient de ne pas mettre trop d'argent dans les réservations », se souvient l'hôtesse de l'air.
C'est en 2010 qu'un audit avait dans un premier temps relevé des dysfonctionnements importants dans la gestion de cette structure.
À tel point qu'une enquête financière avait été diligentée. Cette semaine, ce long processus a abouti à une situation extrême, sur fond de dissensions syndicales.
« Les élus avaient voté un emprunt de 17 M€ pour maintenir l'activité du CCE et financer les premiers départs. Un premier versement de 12,5 M€ a été réalisé. Le solde, soit 4,5 M€, devait être débloqué par le vote de la session pour finaliser tous les départs de salariés en Plan de Départs Volontaires », explique le secrétaire général (CGT) du comité dans son mail, « c'est ce qui vient d'être refusé, pour la deuxième fois consécutive, par une partie des syndicats représentés à la session du CCE. Par ma qualité de secrétaire général du CCE, je suis contraint d'aller déclarer la cessation de paiement du CCE d'Air France devant le Tribunal de grande instance de Bobigny ».
Nathalie semble se faire une raison, comme les 49 000 salariés dont le CCE gère les activités sociales et culturelles.
La fin peut-être d'un style de vie, d'une époque. Depuis la fenêtre de son modeste appartement, elle aperçoit maintenant la neige qui recouvre les toits de l'agglomération châlonnaise.

Source lunion.presse.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues