Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 20:16
Un monde qui n’a jamais compté autant de milliardaires
Selon la dernière étude d’UBS, ils sont 2325 qui se partagent 7300 milliards de dollars...

UBS et le site Wealth, qui traque toutes les formes de richesse dans le monde, viennent de publier leur nouvelle étude sur les milliardaires, définis comme des individus qui ont une fortune nette supérieur à 1 milliard de dollars. Entre juillet 2013 et juillet 2014, leur nombre a progressé de 7 %, pour atteindre 2325( Forbes en recensait dans son classement au début de l’année 1645, dont 268 nouveaux) , et leurs avoirs de 12 %, dépassent désormais les 7300 milliards , ce qui est plus que la capitalisation totale de toutes les compagnies composant l’indice Dow Jones. En terme de croissance de leur richesse ce n’est cependant pas une année exceptionnelle : leurs portefeuilles ont sous-performé l’indice S&P Global 1200 sur la même période. Malgré le relatif déclin économique du continent, c’est toujours en Europe que l’on compte le plus de milliardaires, 775, tandis que les Etats-Unis en dénombrent 571 à eux-seuls, soit le quart du total mondial. C’est aussi outre-atlantique que leur nombre a le plus augmenté : ils sont 57 de plus que l’an dernier. La région du monde où les milliardaires ont été les plus mal lotis est l’Amérique Latine. Le rapport d’UBS et de Wealth retient cinq thèmes majeurs à retenir de l’année des riches. Ceux-ci se concentrent dans des villes plus que dans des pays : 34 % d’entre eux vivent dans 20 métropoles. C’est notamment le cas pour les pays émergents. Il y a des villes où « il faut être » : à Londres, par exemple, pour chaque milliardaire qui y habite, il y en a un autre qui en fait sa résidence secondaire. Deuxième tendance, qui confirme ce que disait Thomas Piketty dans son best-seller ( quelques économistes réputés ont analysé le succès de cet essai pour The Guardian ) : la voie privilégiée pour devenir milliardaire est l’héritage. Même si l'élite de l'élite aux Etats-Unis, dans le sillage de Bill Gates ou de Warren Buffett, met un point d'honneur à ne pas laisser trop d'argent facile à sa descendance . Rebondissant sur le livre de Piketty, le prix Nobel Robert Solow s’inquiète de la tendance oligarchique du capitalisme moderne , à commencer par l’américain.

Le troisième point c’est une certaine volatilité de la richesse ainsi amassée : il y a eu 500 nouveaux milliardaires en un an, mais le solde, après soustraction de ceux qui ont disparu du « club », tombe à 155. L’hécatombe est particulièrement forte en Afrique, à cause d’un environnement politique et social instable. Quatrième thème : même les milliardaires se heurtent à un plafond ! 95 % d’entre eux gagnent moins de 10 milliards de dollars. Leur âge moyen est de 63 ans, la moitié d’entre eux ont plus de 65 ans. Ce qui explique enfin, qu’une partie significative de l’accroissement des milliardaires s’explique par un début de transmission de richesse des baby boomers à leurs descendants. Du coup le nombre de milliardaires progresse, mais la taille globale de leur fortune beaucoup moins. Presque un milliardaire sur cinq a constitué sa fortune dans la finance, le secteur qui continue d’en produire le plus. Mais dans les prochaines années, les industries de haute technologie ( qui ne fournissent que 4 % des milliardaires de 2014) devraient prendre le relais, comme le spectaculaire enrichissement des fondateurs de Alibaba à l’occasion de son IPO l’ont encore démontré. Selon Wealth on s’achemine vers les 4000 milliardaires après 2020. Les plus grandes « fabriques » de milliardaires sont les universités américaines : elles sont seize sur les vingt établissements supérieurs qui dans le monde affichent le plus de diplômés devenus milliardaires - celle de Pennsylvanie dépassant de peu Harvard pour la première place. Les autres sont l’université de Mumbai, celle de Zurich, celle de Moscou, et la London School of Economics. Londres est aussi la cité européenne qui accueille le plus de milliardaires : 72 cumulant une fortune de 177 milliards de dollars. Mais Moscou fait mieux avec 85 magnats dont la richesse cumulée est supérieure à 300 milliards. Paris se tient bien avec 33 milliardaires riches de 167 milliards : moitié moins nombreux que les londoniens mais presque aussi riches qu’eux tous ! Personne ne peut dire quand le moment où cette irresistible ascension vers les sommets de la richesse s'arrêtera constate le Guardian qui a recensé neuf autres "faits choquants " sur l'inégalité. Autre question peu explorée : quel est le véritable pouvoir de ces milliardaires sur la marche du monde. C'est une des interrogations du spécialiste du Brookings Institute, Darrell West, qui vient de publier un livre, sobrement titré, "Billionaires : Reflections on the upper crust", où l'on trouve notamment un classement de ces brasseurs d'argent en fonction de leur influence politique . A lire enfin un portrait surprenant du financier qui a construit la fortune de l'homme le plus riche de la planète, Bill Gates. Il s'appelle Michael Larson, quand Gates lui a demandé, il y a vingt ans, de s'occuper de gérer son patrimoine, celui-ci s'élevait à 5 milliards de dollars. Aujourd'hui, il atteint près de 82 milliards de dollars.
Source lesechos.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans économie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues