Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 11:25

PSA Aulnay: deux grévistes CGT licenciés pour faute lourde

Alors que Michel Sapin a nommé ce jeudi un médiateur pour apaiser les tensions dans l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, le licenciement de deux grévistes CGT risque de remettre de l'huile sur le feu.

L'annonce des ces licenciements risque d'enrayer les efforts de Marc Leray, médiateur du gouvernement, pour favoriser la reprise du dialogue à l'usine PSA d'Aulnay.

L'annonce des ces licenciements risque d'enrayer les efforts de Marc Leray, médiateur du gouvernement, pour favoriser la reprise du dialogue à l'usine PSA d'Aulnay.

Nouvelle secousse dans l'affaire de la fermeture prochaine de l'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-bois en Seine-Saint-Denis. Deux ouvriers qui participent à la grève paralysant l'usine ont reçu ce vendredi 15 février leur lettre de licenciement à l'issue d'une procédure disciplinaire engagée par la direction, comme l'a indiqué la CGT. Un incident qui risque de compliquer la tâche de Marc Leray, nommé comme conciliateur dans cette affaire par le ministre du travail Michel Sapin qui l'a chargé du "rétablissement du dialogue dans l'usine". Contactée, la direction de l'usine n'a pas souhaité commenter.

Ces deux pères de famille de 33 et 40 ans "sont seulement syndiqués. Ils ont été licenciés pour faute lourde", a indiqué Jean-Pierre Mercier, délégué du syndicat CGT qui a appelé à la grève bloquant la production de l'usine depuis le 16 janvier, rejoint par SUD et la CFDT. Le site employant 2.800 CDI doit fermer en 2014 dans le cadre d'un vaste plan de restructuration.

Un nouvel incident qui risque d'aggraver la situation déjà tendue

Cette grève dure, émaillée d'incidents dénoncés par la direction et d'autres syndicats, ne s'est pas arrêtée malgré l'avis favorable émis mardi par une majorité de syndicats du groupe automobile sur un projet d'accord autour des mesures d'accompagnement des ouvrier dans le cadre du plan social. "On va contester devant les prud'hommes", a indiqué M. Mercier, soulignant qu'il s'agissait "de participants actifs à la grève. Ils sont toujours grévistes, ils n'ont plus le droit de rentrer dans l'usine mais ils participeront à nos actions à l'extérieur".

"La direction est montée d'un cran dans la répression, elle monte la pression, mais ça n'a pas du tout l'effet escompté, car cela n'a que renforcé la détermination pour continuer la grève lundi", poursuit le délégué syndical CGT.

Au total, la direction a engagé des procédures disciplinaires contre sept grévistes, dont certains ont un mandat de la CGT. Six d'entre eux avaient été convoqués à un entretien préalable à licenciement, et un à sanction. Une enquête a par ailleurs été ouverte après que des huissiers eurent porté plainte pour "violences" commises par des grévistes sur leur personne, le 18 janvier dans l'usine. Dans ce cadre, au moins quatre personnes ont été entendues par la Sûreté territoriale de la Seine-Saint-Denis.

Source lexpansion.lexpress.fr

 

psa-aulnay-1.jpg

psa-aulnay-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans cgt
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues