Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 16:23

La mort d'un blogueur iranien en prison bouscule le pouvoir

Les nouveaux médias numériques qui ont relayé la nouvelle de la mort en prison du blogueur Sattar Behechti ne permettent plus au pouvoir iranien d'étouffer une affaire qui se politise à quelques mois de l'élection présidentielle.

Correspondante au Moyen-Orient

Sattar Behechti connaissait le prix de son engagement. Quelques jours avant son arrestation, le 28 octobre, l'activiste iranien de 35 ans écrivait sur son blog ( en persan): «Hier, ils ont menacé de dire à ma mère qu'elle porterait bientôt du noir si je ne la fermais pas. Ils ont dit “on fait tout ce qu'on veut”. Vous allez la fermer et vous arrêter de donner des infos sinon on va vous étrangler, dans l'anonymat! Nuit et jour, les menaces par téléphone n'arrêtent pas. En tant qu'Iranien, je dis que je ne peux pas rester silencieux devant tous ces malheurs.»

Une semaine plus tard, un appel téléphonique à sa famille lui ordonnait froidement de venir récupérer sa dépouille. Que s'est-il passé pendant ces quelques jours de détention? D'après plusieurs associations internationales de défense des droits de l'homme, le jeune homme serait mort à la prison de Kahrizak, près de Téhéran. Pour Amnesty International, il est fort probable qu'il ait succombé à la torture de ses bourreaux, après avoir porté plainte contre les sévices dont il était victime. L'organisation a aussitôt appelé l'Iran à ouvrir «immédiatement» une enquête. Alertés, les gouvernements français, britannique et américain ont demandé aux autorités de Téhéran de faire la lumière sur cette mort.

«Il y a eu un décès et il faut l'expliquer»

En d'autres temps, le régime iranien aurait rapidement étouffé l'affaire, en dénonçant un «complot étranger». Mais les nouveaux médias numériques (dont Kalame, un site de l'opposition iranienne), qui se sont empressés de relayer la nouvelle, ont changé la donne. Résultat: le Parlement iranien, à majorité conservatrice, vient d'annoncer qu'il compte enquêter sur les circonstances du décès du blogueur. Connu pour son franc-parler, le député iranien Ahmad Tavakoli demande, pour sa part, à la justice de faire preuve de la plus grande transparence. «Pourquoi l'appareil judiciaire ne donne-t-il pas d'explications? Il y a eu un décès et il faut l'expliquer», a-t-il déclaré dans une interview accordée à l'agence de presse Mehr, tout en affirmant que les autorités feraient mieux de «lutter contre les responsables de la corruption au lieu de mener la vie dure aux blogueurs».

Sa «sortie» s'inscrit dans le bras de fer interne au milieu conservateur qui oppose le président Ahmadinejad à ses adversaires, à sept mois de la prochaine élection présidentielle.

Source lefigaro.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans Pensée du jour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues