La stèle de la «trahison» de François Hollande à Florange est maudite. Après avoir été remisée dans le local du syndicat Force ouvrière (FO), faute de lieu où la poser, elle a cette fois été retirée de la vente sur le site d'enchères eBay ce mercredi matin. «On a reçu un mail d’eBay nous disant que l’annonce ne correspondait pas au règlement», explique Frédéric Weber, syndicaliste FO. Dans ce mail, que nous avons pu consulter, eBay explique que «les annonces qui ne proposent la vente d’aucun objet ne sont pas autorisées». «C’est n’importe quoi, c'était tout à fait conforme», rétorque Weber.

Cette plaque, dénonçant la «trahison» de François Hollande dans le dossier de l’aciérie d’Arcelor-Mittal, avait été posée le 25 avril par les syndicalistes de FO. «Cette situation nous énerve plus qu’un peu, s’emporte Weber. Déjà qu’on nous avait refusé de la poser où on voulait, voilà qu’on nous interdit de la vendre !» Pour lui, eBay a reçu des «pressions politiques».

«Erreur humaine»

L’annonce, mise en ligne depuis huit jours, avait reçu plus de 20 000 visites, et l’enchère pour la plaque en granit gris anthracite atteignait déjà 5 000 euros, soit dix fois son prix de fabrication. Les bénéfices de la vente - censée se clore vendredi matin - devaient se répartir entre le fonds d’aide sociale de FO et les Restos du cœur.

A la mi-journée, eBay France a rétropédalé, évoquant «l’erreur humaine d’un agent du service client d’eBay à l’origine du retrait de l’annonce». La direction de la communication du site d'enchères s'excuse et se dit prête à mettre «tout en œuvre pour permettre au vendeur, s’il le souhaite, de remettre en ligne cette annonce» dès que possible. Et s'engage à faite une donation d'un montant non précisé à «l’association caritative qui devait bénéficier du montant de cette vente».

Frédéric Weber confirme avoir reçu un mail de la même teneur. Il se félicite qu'eBay propose de faire un don aux Restos du Cœur : «S'ils font ça, c'est tout à leur honneur. On ne pourra que dire banco.» En revanche, il ne sait pas encore si son syndicat repostera une annonce sur le site d'enchères. La décision sera prise après une discussion collective, dans les prochains jours.

Sylvain MOUILLARD et Guillaume GENDRON Source liberation.fr