Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 19:58

Conférence sociale : la CGT prise au piège de son isolement

La CFDT exclut de bâtir des revendications communes et FO va rejouer cavalier seul.

Non merci. Réunie en conseil national confédéral en fin de semaine dernière, la CFDT a repoussé la proposition de la CGT de bâtir des revendications communes afin d'arriver « plus forts » à la conférence sociale des 20 et 21 juin. « Il n'y a pas de réunion programmée en ce sens », indique sa numéro deux, Véronique Descacq. Pas plus qu'il n'y aura de défilés communs dans le cadre de la semaine contre l'austérité organisée du 7 au 14 juin par la Confédération européenne des syndicats. Thierry Lepaon, leader de la CGT, en rêvait pour relancer, après un 1 er Mai en ordre dispersé, une dynamique de pression unitaire sur l'exécutif. « Ce n'est pas prévu », rétorque Marcel Grignard, chargé des questions européennes pour la CFDT.

Ce maintien à distance laisse la CGT dans une position délicate au moment où se prépare l'acte II du quinquennat. Après avoir déjeuné - une première - au siège de la CFDT avec son leader, Laurent Berger, mi-mai, Thierry Lepaon s'affichait pourtant confiant. « Les efforts qu'on a faits les uns et les autres laissent à penser qu'on puisse arriver avec des positions communes », déclarait-il jeudi dernier. Incapable, à ce stade, de s'appuyer sur la rue - comme l'a rappelé l'échec des mobilisations contre l'accord emploi de janvier -, la CGT mise sur la relance du « syndicalisme rassemblé » pour regagner du poids face à un gouvernement qui maintient avec elle des contacts courtois, pour ne pas insulter l'avenir, mais ne lui cède rien ou presque sur le fond.

Bloc réformiste

La voilà désormais contrainte de constater que les tensions nées de la signature de l'accord sur la sécurisation de l'emploi par la CFDT, la CGC et la CFTC, ainsi que les résultats de la réforme de la représentativité ont redistribué les cartes en plaçant ce bloc réformiste, majoritaire, en position de signer seul avec le patronat. « La CGT s'est isolée toute seule en se repolitisant et en se redurcissant. Cela ne veut pas dire qu'on ne discute plus, mais la priorité est de continuer à porter avec la CFTC et avec la CGC le syndicalisme de proposition qui nous est cher et auquel les Français aspirent », explique une autre figure de la CFDT. « Après avoir voulu nous tuer, la CGT veut maintenant nous embrasser ! Mais qu'elle se rassure, la CFTC a toujours été attentive à ce que les organisations minoritaires aient aussi la parole… », ironise Joseph Thouvenel, vice-président confédéral de la centrale chrétienne.

Une première illustration de cette volonté du bloc réformiste de pousser son avantage sera donnée dès demain, avec la présentation, au Medef, d'un document, signé par ces trois syndicats et le patronat, dressant leurs recommandations en matière de filières d'avenir, objet d'une des six tables rondes de la conférence sociale.

Pour sortir de son isolement, la CGT ne pourra pas plus compter sur FO, qui reprend ses distances passé la parenthèse de leurs actions communes contre l'accord emploi. « Le syndicalisme rassemblé, non. Les holdings syndicaux, c'est anesthésiant, et je n'aime pas l'anesthésie », a souligné son numéro un, Jean-Claude Mailly, fidèle à sa ligne, mardi dernier au sortir de Matignon.

Derek Perrotte Source lesechos.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril LAZARO - dans cfdt
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cyril LAZARO
  • Le blog de Cyril LAZARO
  • : Le blog d'un militant syndicaliste en lutte pour plus de justice sociale à Disneyland Paris. Réflexions, revendications, humour et amitiés
  • Contact

Carte visiteurs blog

Recherche

Nombre de visiteurs

Nombre de pages vues